Partagez | 
 

 [JEDI/SITH] L'art du combat au sabre laser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Siri Tachi
Chevalier Jedi || Général de la République || Admin

Messages : 54
Age : 30
Race : Humaine
Inconnu


~~~~
Alignement:
Mental:
Maitrise de la Force:

MessageSujet: [JEDI/SITH] L'art du combat au sabre laser   Sam 2 Mai - 14:33

|| Styles de combat ||


Les sept formes de combat se sont développées au cours de l’apprentissage des Jedi à la maîtrise du Sabre laser.

A - La Première Forme : le Shii-Cho [NIVEAU 1]



C'est la première Forme à avoir été développée, longtemps avant la Guerre des Sith, dès l’apparition du sabre laser. Elle conserve les mêmes principes que les antiques combats à l’arme blanche. Notamment les bases de l’attaque et de la parade, le ciblage des zones mais aussi les estocades. Elle n’est plus utilisée par les maîtres que pour initiés les jeunes aspirants Jedi car elle a été très vite dépassée par la Forme II.Cette Forme, d'une simplicité extrême, est apprise de tous les apprentis pendant leurs premières années d'apprentissage. Elle n'est plus pratiquée par aucun Jedi, sauf comme entraînement pour les apprentis.

B - La Seconde Forme : le Makashi [NIVEAU 2]



Très vite le Makashi a surclassé la Forme I et s’est imposé comme le raffinement du combat au sabre laser. En effet, le principe de base de celle forme est de porter la précision de la manipulation de la lame à son maximum. A la différence des autres formes qui sont circulaires, le Makashi exploite des coups de haut en bas et d'avant en arrière. Le combat sabre/sabre ayant disparu au profit du combat sabre/blaster, cette technique est très rarement choisie des padawans. Après plusieurs milliers d’années, lors de la résurgence des Sith, cette forme ne fut quand même pas utilisée par les Jedi car les probabilités de rencontrer un autre sabre laser restaient minces (« toujours par deux ils vont, un maître et un apprenti »). Toutefois, les Sith, eux, s’entraînant pour affronter les Jedi, puisèrent souvent dans cette forme pour accroître leur puissance et leur capacité à manier le sabre laser.

C - La Troisième Forme : le Soresu [NIVEAU 3]



Le Soresu a été développé par les Jedi pour contrer la menace grandissante que représentent les blasters. Etant à l'origine une technique d'entraînement, la Forme III est devenue au fil du temps une Forme complète, possédant ses propres variantes et préférences. Elle résume parfaitement la philosophie pacifique des nouveaux Jedi : essentiellement défensive, elle utilise le moins possible d'attaques. Ses parades se font toutes en tournant le sabre sur un cercle imaginaire situé devant le Jedi, contrairement à la Forme II qui utilise des battements. La Forme III permet une protection améliorée de son utilisateur grâce à un style caractérisé de mouvements brefs et efficaces qui exposent un minimum de zones du corps. Ainsi les plus grands maîtres de cette forme étaient considérés comme invincible car son style (caractérisé par des mouvements brefs et rapides) protège au maximum toutes les zones du corps. Elle a toutefois ses limites dans la mesure où la défense est infranchissable mais elle ne permet pas d’achever le combat avec un adversaire.

D - La Quatrième Forme : l'Atarou[NIVEAU 4]



C’est la forme la plus acrobatique des sept. Elle exploite au maximum les arts Jedi en matière de sauts, de courses et de rotations.
La maîtrise de l'Ataro implique la connaissance de toutes les ressources que dispensait la Force, elle permet alors des mouvements dépassant de loin les limites physiques possibles par le corps. Un combat sabre/sabre où les combattants utilisent la Forme IV est véritablement époustouflant, empli de mouvements élaborés.


E - La Cinquième Forme : le Shien ou Djem So
[NIVEAU 5]



Le Djem So a été développé parallèlement à l'Ataro, par les Jedi lorsqu’on leur assigna le maintien de la paix dans la galaxie. En effet c’est une évolution du Soresu (potentiellement trop défensive) pour combler le besoin de puissance des Jedi.
A la différence de la Forme III, elle se concentre sur l’attaque et la puissance des mouvements au sabre laser. Ainsi, le blocage du tir de blaster (mouvement défensif de la Forme III) devint avec la Forme V un mouvement d’attaque en renvoyant le tir à son expéditeur. Ainsi, les grands maîtres de cette forme pouvait renvoyer un tir de blaster à n’importe quel endroit du corps afin de neutraliser son adversaire. Cet intérêt pour l'accroissement de pouvoir et de puissance caractérise la philosophie de la Forme V que certain Jedi résument par la maxime "la paix par une puissance de feu supérieure". Pour certain Jedi, la Forme V représente une discipline digne et apte à répondre à toute menace, pour d'autres, elle représente la domination des autres, ce qui lui confère un aspect dangereux.

F - La Sixième Forme : le Niman ou "Formes des Diplomates" [NIVEAU 6]



Cette forme correspond à l’entraînement classique des Jedi au sabre laser. Son respect de l’harmonie et de la justice, loin de la quête de pouvoir de la
Forme V, lui a valu le surnom de « forme des diplomates ».En effet, le peu de compétences physiques qu’elle requiert permet au Jedi de se concentrer sur ses compétences de perception, stratégie ou négociation. C'est pour cela que certains Maîtres d'autres Formes considèrent la Forme VI comme trop peu exigeante. En pratique, la Forme VI est une combinaison des Formes I, III, IV et V. Elle a un statut particulier puisque les apprentis étudient environ deux ans chaque Forme alors qu'ils passent une dizaine d'années à l'étude et à la maîtrise de la Forme VI, considérée comme essentielle, à même titre que la Forme I.

G - La Septième Forme : le Vaapad ou Juyo [NIVEAU 6 MAX]



Forme réservée aux plus grands maîtres bretteurs, c’est la plus difficile à maîtriser et la plus exigeante. Cependant, en retour, elle confère des pouvoirs et des aptitudes inimaginables à ceux qui la maîtrisent. Le Vaapad tient son nom d'un redoutable prédateur originaire des lunes de Sarapin : il attaque ses proies en portant des coups implacables, d'une rapidité fulgurante, avec ses tentacules. La plupart des créatures en ont au moins sept, mais il n'est pas rare que qu'ils en aient douze. Le plus grands qu'on ait jamais tué en avait 23. Avec le Vaapad, on ne peut jamais savoir combien de tentacules il a tant qu'il n'est pas mort: il est trop rapide pour qu'on les compte. C'est tout juste si on arrive à les voir. Moins spectaculaire que la Forme IV et plus puissante que la Forme V, les tactiques de celle-ci sont de surprendre ses adversaires par son imprévisibilité .Pratiquée de manière plus intense que la Forme V, elle puise sa puissance dans des émotions plus profondes mais mieux maîtrisées que la Forme V. Ainsi, l’attitude du pratiquant était calme d’aspect extérieur mais sa pression et sa concentration intérieure confinait à l’explosion. Peu de Jedi maîtrisaient cette forme car elle oblige dangereusement le pratiquant à se focaliser exclusivement sur ses aptitudes physiques, méthodes généralement utilisée par les Sith. Enfin, la Forme VII implique un apprentissage permanent, réduisant encore le nombre de personnes capables de maîtriser cette Forme, peut nombreux étant ceux qui pouvaient acquérir la maîtrise nécessaire pour faire progresser cet art. Il existe donc des Instructeurs de Forme VII qui permettent aux Jedi qui le veulent, et le peuvent, de l'apprendre.

Source Star Wars Generation

H - Autres formes

  • Forme 08 - Sokan
    La Forme VIII, dite de Sokan, est une très vieille technique de combat au sabre laser, antérieure à la Grande Guerre des Sith. Développée par d’anciens maîtres d'armes Jedi, l’arcane combinait évasion, mobilité et vélocité et d’autres techniques notamment issue de l’Ataru, la Forme IV. Le Sokan est donc une technique véloce, reposant sur des frappes rapides et brèves. Le duelliste cherche à mettre en exergue les failles de l’adversaire par des mouvements amples et des impulsions aléatoires.

  • Forme 9 – Shien
    La Forme Shien répond plus ou moins à ces exigences : infliger un coup vif à l’'adversaire, avec le minimum d’'engagement physique ou de mouvements inutiles. La posture de cet art est d’'une grande simplicité : le Jedi pratiquant le Shien tient son arme allumée horizontalement, pointant la lame en direction de l’opposant. Au moment ou l'’espace vital du Jedi est pénétré, celui-ci applique un mouvement semi-circulaire avec sa main, donnant au déplacement de sa lame un mouvement arqué difficile à parer. Cette technique n’'est pas toute jeune, puisque déjà au temps de l'’Ancienne République certains Maîtres Jedi, comme Vrook Lamar ou Zez-Kai Ell, enseignaient cette technique à certains disciples.

  • Forme 10 - Jar'Kai
    En soi, la pratique de cet art n’est pas d’une complexité exacerbée. En effet, un pratiquant du Jar’Kai se distingue surtout par l’utilisation de deux sabres laser. En règle générale, l’un des sabres est utilisé exclusivement pour les phases offensives, tandis que l’autre est principalement utilisé pour la défense du Jedi. Mais il n’est pas impossible d’utiliser le sabre défensif pour lancer une attaque plus puissante afin de surprendre son adversaire.

  • Forme 0
    Felanil Baaks créa un peu par hasard une Forme de combat réellement singulière : de manière simplifiée, la Forme 0 est la technique permettant de vaincre son adversaire sans lui occasionner la moindre blessure et sans avoir besoin de dégainer son arme. Cependant, si d'un point de vue concret, le concept de cette Forme paraît vraiment simple, le message véhiculé par cette Forme ne devait pas être ignoré.

  • Dun Möch
    Le Dun Möch est une forme de combat particulière, puisqu’elle agit à la fois sur l’aspect physique et l’aspect psychologique de l’adversaire. Les Sith sont connus pour leur désir de domination : c'est pourquoi, ils ont développé différentes possibilités afin de briser le mental de leurs rivaux pour mieux les vaincre. Le Dun Möch en est l’une des représentations les plus connues. La doctrine dite du Dun Möch repose même davantage sur l’aspect psychologique que sur la prouesse technique au sabre laser. Railleries, provocations, déstabilisations sont les composantes principales du Dun Möch. Les Sith qui utilisent cette technique sont d’ailleurs généralement sûrs de dominer techniquement leur adversaire par l'emploi du Dun Möch. Ainsi, ils préfèrent temporiser et malmener leur malheureux opposant, qui révèle alors ses doutes et ses faiblesses.

  • Tràkata
    Le Tràkata est une technique de combat très singulière, si particulière qu’elle n’est pas considérée comme une des Formes officielles enseignées par l’Ordre Jedi. Elle est davantage considérée comme une variante, une botte, puisque l’utilisation du sabre laser en lui-même n’est sollicitée qu’une seule fois, clôturant d’ailleurs le combat. Cette technique est véritablement très éprouvante et seuls les Jedi les plus talentueux pouvaient la maîtriser à la perfection. Pour bien comprendre l’aspect complexe de la technique appelée Tràkata, il faut en voir les différentes étapes qui la composent : L’utilisateur, lors d’un affrontement, se voit forcé d’avoir le sabre laser dans une main, en position éteinte. Ainsi, pendant toute la première partie du duel, le Jedi ne peut utiliser que la Force pour esquiver les attaques ennemies.

  • Lancer de sabre laser
    Comment faire quand on est armé d'un sabre laser et que l'adversaire est hors de portée de la lame ? La technique du lancer du sabre laser sur l'ennemi existe depuis que les Jedi apprirent la télékinésie et fait donc partie des pouvoirs universels que se doit d'apprendre tout apprenti Jedi.

    Le lancer du sabre laser consistait simplement à lancer l'arme et à la maintenir en suspension grâce à la Force. Le sabre se dirigeait en tournoyant vers l'adversaire jusqu'à ce qu'il le touche, puis revenait tout droit vers le Jedi. Un Chevalier très bien entraîné était capable d'envoyer son arme en l'air et de contrôler parfaitement sa trajectoire, le sabre devenant alors un véritable missile. Une telle maîtrise était extrêmement dangereuse pour celui qui recevait le sabre laser à la figure.


Source Holonet

_________________


Dernière édition par Siri Tachi le Dim 3 Mai - 2:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Siri Tachi
Chevalier Jedi || Général de la République || Admin

Messages : 54
Age : 30
Race : Humaine
Inconnu


~~~~
Alignement:
Mental:
Maitrise de la Force:

MessageSujet: Re: [JEDI/SITH] L'art du combat au sabre laser   Sam 2 Mai - 14:42

|| Les techniques de combat ||


Shiak
Coup de lame. C'est une technique très utilisée et utile pour ralentir un adversaire sans trop "l'abîmer". (Le comte Dooku inflige de Shiaks à Obi Wan Kenobi dans l'Attaque des Clones.)

Shiim
Tous les Jedi maitrisent cette technique, tout coup donné par un sabre provoquant une blessure est un Shiim.

Sho sun
Technique qui coupe le bras armé d'une personne, c'est une technique majeure de la Forme III.

Sho mai

Technique dans le meme genre que le Sho sun qui démembre n'importe quel membre mais de façon moins artistique que le Sho sun.

Sai sha
Technique importante de la forme VII et en demande une grande maîtrise, permet de décapiter un ennemi très dangereux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[JEDI/SITH] L'art du combat au sabre laser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clone Wars RPG :: Déclaration de guerre-